Vélorution, le 25 septembre à Vernon

You are currently viewing Vélorution, le 25 septembre à Vernon

En repensant nos transports et en favorisant les mobilités actives, nous créons des espaces pour vivre mieux, en meilleure santé, et de manière plus soutenable et plus conviviale.

Une vélorution c’est quoi ?

Une vélorution, c’est une déambulation festive à vélo pendant laquelle des cyclistes se rassemblent pour une parade dans la ville avec la volonté d’affirmer le nombre important de cyclistes dans la ville pour appuyer les demandes de plus de pistes cyclables. Musique et déguisement sont généralement au rendez-vous !

Dans une ambiance festive et familiale, nous revendiquons un changement de la politique des transports permettant de vivre dans un territoire apaisé, plus convivial et plus soutenable.

Pourquoi repenser nos transports ?

Créer des espaces de vie apaisés et conviviaux

Une partie importante de l’espace public est réservée aujourd’hui aux moyens de transports, et particulièrement à la voiture individuelle et son stationnement (qu’elle occupe en moyenne plus de 95% de son temps).

Repenser nos transports nous permet d’imaginer des espaces de vie plus désirables : dans nos rues, nous pourrions créer des espaces de rencontre et de convivialité, d’interaction entre les citoyen·nes qui se déplacent, plus calmes, plus verts, plus saines, plus agréables pour tou·tes ses habitant·es.

Endiguer le dérèglement climatique

Face à l’urgence climatique dont les effets sont déjà palpables, nous devons réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre. En France, le secteur des transports est le secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre, responsable de 31% des émissions (2019).

Pour aligner la France sur une trajectoire bas carbone, nous devons urgemment réduire ces émissions ! La marche et le vélo, c’est zéro émission, et les transports en commun permettent de réduire considérablement la dépense en énergie comparativement à l’utilisation d’un transport motorisé individuel telle que la voiture.

Agir pour la santé…

En réduisant la pollution : limiter la place des transports polluants permet alors de répondre à un enjeu de santé publique. Le trafic routier contribue à la pollution de l’air qui provoque entre près de 40 000 décès prématurés en France chaque année.

En favorisant des modes de transport moins dangereux : en 2018, près d’un tiers des 3 248 personnes décédées suite à un accident de la route en France sont mortes à l’intérieur d’une agglomération (source : sécurité routière).

En bougeant plus grâce aux modes de transport actifs : une activité physique quotidienne d’au moins 30 min peut réduire considérablement les risques de maladie cardiovasculaires et de cancer, selon l’OMS.

… et la justice sociale

Réduire la pollution de l’air et sonore dues aux transports est aussi un enjeu de justice sociale : les personnes les plus précaires vivant dans des quartiers populaires sont également celles qui sont le plus exposées aux pics de pollution et aux nuisances sonores des axes routiers (cf. cette étude analysant le cas de Paris).

Donner plus d’espace aux mobilités actives et développer les transports en commun, c’est aussi rendre la mobilité plus accessible aux personnes disposant de peu de moyens.
Le coût annuel du vélo pour effectuer 10km/jour est estimé à une centaine d’euros, contre plusieurs milliers pour les voitures si on prend en compte le carburant, les assurances et le coût du parking (5000€ par an).

Réunion de préparation

Vous aussi vous voulez plus de vélo à Vernon et sa région. Alors retrouvons-nous pour une réunion pour préparer cette VÉLORUTION !

Laissez-nous vos coordonnées, nous vous contacterons très rapidement pour participer à cette réunion.

Laisser un commentaire